Structure musicale, breakdown et refrain

Les sections des chansons dans la musique électronique

Le pré-refrain

Il s’agit d’une courte section harmonique. Pour Valentin Rialland, cet élément est important car il constitue la structure d’une chanson. Dans la musique électronique par exemple, le pré-refrain peut être divisé en deux catégories :

  1. Le breakdown : ce pré-refrain permet de relâcher toute la tension accumulée pendant l’introduction
  2. Le build up : ce pré-refrain permet quant à lui de créer une nouvelle tension juste avant le refrain.

Le refrain

Le refrain est l’élément de la chanson qui répète exactement à la fois, la même séquence musicale et les paroles. Le refrain est presque toujours d’une intensité émotionnelle plus importante que le vers. Selon Valentin Rialland, c’est le segment qui est d’ailleurs le plus mémorable de la chanson puisqu’il contient le message principal de la chanson.

Refrain : le hook

Le refrain contient souvent le hook : une courte mélodie où quelques paroles de la chansons qui captivent l’attention de l’auditeur.

Le Pont

C’est une partie significative de la chanson qui est différente du reste. Valentin, DJ professionnel marque souvent le milieu de la chanson et elle permet de faire une transition entre le début et la fin de la chanson. Généralement suite au pont, il y a un refrain puis la chanson se termine avec avec la sortie.

La mesure du temps

Toutes ces sections sont composées d’une unité de mesure de temps. Dans la musique électronique, la mesure a quatre temps. Elle permet de mesurer quatre temps réguliers d’un instrument. A cela se rajoute une notion de tempo pour chaque chanson.

Souvent la musique électronique a un instrument qui est dédié à mesurer le tempo. Valentin Rialland conseille une cymbale, une percussion de basse, un instrument quelconque qui donnerait des coups réguliers et qui permet de situer à peu près où est-ce qu’on se situe dans une chanson.

La structure musicale et les éléments d’une chanson

Aujourd’hui les DJ professionnels comme Valentin Rialland ont entre 10 000 et 40 000 chansons dans leurs bibliothèques de musique, accumulées depuis des années. C’est énorme ! L’essentiel est de bien s’organiser et il faut aussi bien connaître les chansons dans sa bibliothèque pour pouvoir ensuite les sélectionner rapidement et les mixer devant un publique.

La structure des chansons

La plupart des chansons sont structurées par sections. Valentin Rialland conseille de bien connaître la structure musicale des chansons. Ces sections sont souvent répétitives. Elles peuvent être essentielles ou non essentielles et elles peuvent largement varier en fonction du genre, de la chanson et de l’artiste.

Les introductions et les sorties de chansons

L’introduction « Da capo » est une introduction unique présente au tout début d’une chanson. Tout comme les sorties, elle n’est utilisée qu’une seule fois dans la chanson. Valentin Rialland précise qu’elle n’est pas essentielle. On voit se phénomène souvent dans les versions radio de certaines chansons. Par exemple, sur une émission radio où une chanson commencerait immédiatement par le pré-refrain au lieu d’avoir son introduction.

L’introduction est donc une section unique qui sert à déterminer l’accord tonique d’une chanson, donc sa tonalité. Valentin Rialland la recommande car elle permet de créer un suspense chez les personnes qui s’attendent au pré-refrain de la chanson.

L’introduction peut être basée sur une instrument qui sera repris plus tard dans la chanson. Valentin Rialland indique quelques mesures de piano ou de la percussion.

Le vers et le refrain

Selon Valentin Rialland, la musique populaire d’aujourd’hui est fondée sur le vers et le refrain. Les deux sont des éléments essentiels à la chanson. Le vers est la section principale de la chanson. Souvent, c’est le segment le plus long, regroupant la majorité des instruments. Il est récurrent et il présente une variation de paroles.

Le pré-refrain

C’est une section facultative qui annonce le refrain. En anglais on parle de « transitional bridge ». Le pré-refrain est une courte section harmonique qui a pour but de connecter le refrain à n’importe quelle autre section de la chanson. Pour devenir DJ, savoir lire une structure musicale, c’est la base.

Valentin Rialland

Débuter en tant que DJ : mix et mashups

Les genres musicaux

Ce qui est génial d’être DJ, c’est la possibilité de réunir divers genres de musique en une seule idée et ce qui est intéressant de faire c’est de combiner plusieurs genres musicaux comme la dance, le hip-hop, le dupstep et même des samples de films pour créer un dj set unique. Un bon dj professionnel selon Valentin Rialland, c’est la capacité de créer cette combinaison de cultures qui permet de réunir des fans. Un bon exemple de collaborations réussies, serait la collaboration entre les artistes Skrillex et ASAP Rocky pour « Wild for the night » ou plus récemment le tube « Wake Me Up » par Avicil et Ella Black.

Que fait exactement un DJ ? Il mixe divers morceaux

Pour Valentin Rialland, l’un des buts est de déclencher des samples, des pistes ou des extraits et de créer une sorte de voyage musical. On appel un « mashup » l’action qui consiste à combiner deux chansons ou plus, en un seul morceau. Un exemple de mashup très connu est celui du duo hongrois Myon et Shane 54. Il utilise le chant de « Alive » par Krewella et la chanson « Language » de Porter Robinson. Ce mashup permet donc d’implanter les chants par-dessus la musique et le morceau original afin de créer un nouveau morceaux avec les vois combinées. On va d’abord créer un drop. Le drop est un élément important du style de musique dance. Le drop permet de passer d’un mix à un autre, en créent un effet bluffant.

Comme l’explique Valentin Rialland, il est très courant d’utiliser plusieurs chansons, de les assembler afin de créer un seul morceau. De nombreux DJ professionnels fonctionnement de cette manière.

Il y a plusieurs façon de se lancer en tant que DJ

Un élément fondamental pour devenir un DJ est de d’étudier des DJ qui vous ont inspirés, que ce soit en regardant des podcasts, des sessions live ou en faisant des recherches sur Internet. Il faut toujours essayer de comprendre ce qui fait un DJ d’exception.