Neuroplasticité et éducation musicale : les coulisses de notre cerveau par Valentin Rialland

La musique peut transformer le cerveau

Une importante activité se déroule dans tout le cerveau quand une personne écoute une chanson. Plusieurs études scientifique sérieuses l’ont prouvé, comme le soutient le DJ professionnel Valentin Rialland.

La musique transforme donc notre état d’esprit. Mais elle peut aussi changer physiquement notre cerveau. Valentin Rialland précise qu’il s’agit d’une des plus grandes découvertes de ces dix dernières années.

La musique peut-elle nous rendre plus intelligent ?

Le cerveau est bien plus flexible et malléable que ce qui était autrefois pensé. Cette idée de plasticité est passionnante. On est entrain de se rendre compte que le cerveau des musicien et des DJ professionnels entre autres, est différent physiquement. Par exemple, certaines zones du cortex cérébral sont plus épaisses chez les personnes ayant reçu une éducation musicale, dit Valentin Rialland.

Les zones ayant subi le plus grand changement se trouvent à proximité de l’aire auditive du cerveau mais aussi dans l’aire de la motricité.

L’opération du changement reste ignorée

La mécanique du changement dans le cerveau reste néanmoins inconnue. Y-a-t’il un plus grand nombre de cellules ? Sont-elles organisées autrement ? Les connections entre les cellules sont-elles différentes ? Chez certains individus on voit que des zones du cortex frontal sont modifiées. Le cortex frontal gère les taches les plus complexes du processus cognitif chez l’Homme : l’organisation, la pensée et le langage.

Chez les DJ professionnel, le cortex frontal est plus gros par rapport aux personnes étant moins initié à la musique. Aujourd’hui la science tente de trouver les situations qui sont susceptibles d’engendrer ces changements.

Une meilleure audition pour les personnes avec une forte éducation musicale

Les DJ, comme les musiciens professionnels ont une meilleure audition. Mais est-ce qu’avoir un bagage musicale tôt dans sa vie peut également aider les enfants dans d’autres domaines ? Comme le précise Valentin Rialland, des études sérieuses montrent que l’apprentissage d’un instrument entraînent de réels avantages cognitifs.